Conseils clients

Pourquoi souscrire un contrat Entretien annuel de mon système de chauffage ?

L’entretien annuel de votre chaudière est nécessaire pour être en conformité avec la loi de 1977, mais aussi bénéfique pour garder un système en bon état et faire des économies d’énergie.

Entretien de votre chaudière : qui fait quoi ?

Que vous utilisiez une chaudière individuelle en maison ou en appartement, que vous soyez propriétaire ou locataire (sauf clause spécifique mentionnée dans votre bail de location), c’est à vous de contacter un professionnel pour la réalisation de l’entretien annuel.

Ce dernier doit être assuré par un professionnel possédant l’ensemble des qualifications requises.

L’entretien annuel d’une chaudière comprend notamment :

  • La vérification de la chaudière
  • Si nécessaire, son nettoyage et son réglage
  • Des conseils de la part du professionnel pour un meilleur usage de votre appareil
  • Le remplacement de votre chaudière si nécessaire

Les bénéfices de l’entretien annuel

Le premier bénéfice de l’entretien annuel d’un appareil comme la chaudière est la baisse sur votre facture. En effet, une chaudière bien entretenue vous permet de faire entre 8 et 12 % d’économies d’énergie. Vous risquez aussi 5 fois moins de pannes ou d’incidents d’origine technique.
Bien entendu, entretenir votre chaudière régulièrement vous aidera aussi à la garder plus longtemps.
Autre bénéfice non négligeable si vous êtes soucieux de l’environnement, l’assurance de la qualité de combustion de votre appareil, moyennant les réglages effectués lors du passage du professionnel, réduiront ses émissions de gaz à effet de serre.

Comptez entre 60 € et 130 € le prix de l’entretien annuel d’une chaudière. Si vous souscrivez à un contrat d’entretien auprès d’une entreprise qualifiée, comptez entre 80 € et 150 €.
Ce contrat comprend un ensemble de prestations telles que le dépannage de votre appareil à tout moment.

Absence de contrat d’entretien : les risques

Le premier inconvénient pouvant se présenter est le dysfonctionnement de la chaudière et par conséquent de moins bonnes performances. En outre, il ne faut pas non plus prendre à la légère le risque d’émission de monoxyde de carbone. Seul un entretien en bonne et dûe forme, permettra de détecter ce type d’émission, d’où l’intérêt de le faire chaque année. Des appareils mal entretenus, bouchés ou privés d’une ventilation optimale sont en général à l’origine du problème. Il est donc conseillé une vérification annuelle pour éviter une éventuelle intoxication.

Conseils pour des économies de chauffage

Le chauffage, premier poste de dépenses

En France, le chauffage représente environ 40 % de la consommation d’énergie des maisons et des appartements. Il constitue le premier poste de dépenses au sein des logements. Quelques conseils pourfaire des économies :

  • La température idéale est 20 °C dans le salon, 17° dans les chambres, 22° dans la salle de bains, privilégier un thermostat simple pour régler la température générale, ou programmable pour une gestion journalière
  • Éviter de chauffer les endroits où vous passez peu de temps, comme les toilettes et les couloirs
  • Ne pas couvrir vos radiateurs : vous réduisez le rayonnement des surfaces de chauffe et les détériorez. Les dépoussiérer deux fois par an les rend plus performants, tout comme les purger une fois par an
  • Améliorer l’étanchéité des portes et des fenêtres en installant des rideaux et en équipant vos portes d’un bourrelet
  • Installer un film isolant derrière vos radiateurs : il renvoie la chaleur dans la pièce plutôt que chauffer le mur
  • Gainer les tuyauteries d’isolant thermique (manchons en mousse, en fibres minérales, isolant à base de laine de mouton ou de chanvre) pour ne pas perdre d’énergie pendant le transport de la chaleur
Installation d'un détecteur de monoxyde

Son fonctionnement

Le fonctionnement des détecteurs de monoxyde de carbone opère par électrochimie : une solution chimique réagit au contact du monoxyde de carbone dès qu’un seuil critique a été franchi. Cette réaction chimique va provoquer le passage d’un courant électrique qui déclenche une alarme.
Pour se protéger complètement d’une intoxication au monoxyde de carbone, il est recommandé d’installer des détecteurs de monoxyde de carbone au sein des logements. C’est aujourd’hui la seule assurance de détecter la fuite de manière infaillible.
Un détecteur de monoxyde de carbone doit prévenir d’une accumulation de monoxyde de carbone, permettant à l’occupant de réagir avant d’être exposé à un risque significatif.

Où l’installer ?

Pour un fonctionnement optimal, le détecteur de monoxyde de carbone doit idéalement être installé dans :

  • Les pièces entreposant des appareils à combustion : cuisine, garage, salle de bains…
  • Chaque chambre à coucher surtout s’il y a un appareil à combustion. Il est conseillé d’installer le détecteur le plus près possible du lit
  • Dans les pièces où les habitants passent le plus de temps tel que les pièces à vivre : salon, salle-à-manger
  • Si l’appareil de combustion se trouve dans une pièce qui n’est généralement pas fréquentée, notamment une chaufferie ou un garage, il est conseillé d’installer le détecteur de monoxyde de carbone à l’extérieur de cette pièce afin d’entendre l’alarme si elle se déclenche

Quelle certification ?

Les détecteurs de monoxyde de carbone doivent être certifiés EN50291, norme européenne qui garantit l’origine du produit ainsi que les caractéristiques techniques du produit relatif à l’efficacité et l’aptitude de l’appareil à détecter le monoxyde carbone. Il est très important de s’assurer que le détecteur est certifié de cette norme.

conseils-clients-sanichauf-montbard